Né au Bénin à la fin des années 70, Serge Ananou a grandi dans les quartiers populaires de Cotonou où il a découvert très tôt les rythmes et cultures Vodoun. A l’âge de 13 ans, le jeune Cotonois démarre la musique en tant que percussionniste avant de découvrir la guitare, un instrument dont il est très tôt tombé amoureux. Autodidacte et passionné, Serge a multiplié, au fil des années, les rencontres et les concerts dans la sous région ouest africaine.

En 2002, il part pour sa première tournée européenne avec le groupe Fifawa Band, en Suisse, en France, en Italie, etc. En 2006, Serge décide de s’installer en France et étudie quatre années d’arrangements jazz, dont une au CFPM (Paris) et trois à l’American School of Modern Music/IMEP ( Paris).

La musique de Serge Ananou reste africaine, mais intègre les apports de la funk, du blues, du jazz. Accompagné sur scène de 4 musiciens, expérimentés et musicalement généreux, il adapte son spectacle avec un show modulable en durée, dans lequel il partage avec le public, sa joie de vivre, ses valeurs ainsi que ses émotions.

Il sort en 2017 son tout premier album intitulé Bônou. Les textes entièrement composés par lui-même, abordent des thèmes de société comme : le destin, les minorités en Afrique et en Europe, l’albinisme, ses origines, les violences faites aux femmes etc.
Serge Ananou sort en 2021 “Akôwé” son deuxième album sous son propre Label AÏHA.
L‘album de 12 titres a été réalisé entre Paris et Bonn en Allemagne, en collaboration avec une vingtaine de musiciens de divers horizons, et de cultures différentes .
Akôwé qui veut dire “Intellectuel”, est l’histoire d’un colonisé qui tente de défendre sa double culture. Celle héritée de ses ancêtres et celle laissée par le colon. Un syncrétisme musical mêlant rythmes et chants ouest africains avec des influences Funk ,Blues, Jazz, Pop,etc… Akôwé parle d’amour, de liberté, de persévérance, d’espoir, de protection de la nature.

Instagram
Facebook

Share